Montpeyroux

Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Puy-de-Dôme"

Montpeyroux

Construit sur une butte dominant l'Allier, le long d'une voie très ancienne, le village de Montpeyroux a su garder l'essentiel de sa structure de bourg fortifié médiéval disposé selon un plan radioconcentrique autour de son donjon circulaire.

Ce dernier, construit dans la première moitié du XIIIe siècle adopte un modèle qui se généralisera et témoigne de progrès techniques et architecturaux : un plan circulaire, des meurtrières allongées à étriers rectangulaires ou triangulaires permettant le tir plongeant, des murs épais (4 mètres) construits en petits moellons équarris renforcés à intervalles réguliers par des assises appareillées.

Le sommet est couronné par un crénelage et un chemin de ronde auquel on accède par un escalier pris dans la maçonnerie ; sur ce sommet une guette, sans doute postérieure, a probablement remplacé la guette en bois d'origine ; des trous de boulins dans les merlons peuvent indiquer l'existence ancienne d'un hourd en bois.

Restauration du château

cette restauration a exigé un échafaudage de pied du donjon, de la tour sommitale et de la guette puis un parapluie en ossature tubulaire avec couverture et bardage en tôle ondulée fixé sur les échafaudages périphériques pour la protection du sommet du chantier.

Sur les sols du chemin de ronde, de la cour intérieure et des niches, après un décaissement pour obtenir les niveaux de dallage antérieur, une forme en ciment a été faite avec surfaçage lissé avec joint de dilation et de recoupement ; puis des engravures périphériques on été créées à la base de tous les murs pour recevoir les relevés d'étanchéité.

Après la pose de l'étanchéité, le sol a été dallé de pierres d'arkose de Montpeyroux, avec interposition d'un film géotextile.

A la périphérie de la cour intérieure et dans les niches I et IV, un caniveau a été fait en béton coffré pour conduire les eaux pluviales vers les deux gargouilles. Celles-ci ont été refaites en arkose de Montpeyroux.

AU niveau du chemin de ronde, un muret garde-corps a été construit en maçonnerie de gros moellons identique aux autres parois avec un couronnement bombé.

La restauration de l'ensemble des parements des maçonneries a été effectuée. Un garde corps en fer rond plein a été posé sur l'escalier reliant la cour intérieure au chemin de ronde. Une grille a été installée sur l'ancienne souche de cheminée et d'autres mises en place pour condamner les baies de la guette et les ébrasements des archères.

La guette étant très endommagée, la couverture a été refaite avec charpente et voligeage en sapin traité et tuiles creuses type "Blache d'antan".

Deux portes faites en chêne ferment son accès.

Propriétaire

Académie des Arts et Belles-lettres de Clermont

Exécution des travaux : Février 2004 à Juin 2005



Source :
fournie par Nano.M

Posté le 19-11-2022 11:16 par Jimre

Monpeyroux

Montpeyroux existait sous la domination romaine.

La tour de Montpeyroux représente ce qu'il reste d'un château, construit par les comtes d'Auvergne. La tour existait en Juin 1212, lorsque Bertrand de la Tour en fit hommage au roi Philippe-Auguste. Dans l'acte de donation, le lieu est nommé castrum Montepetrosum. Au XVIe siècle, elle devint la propriété de Catherine de Médicis, reine de France et comtesse d'Auvergne.


Source:

- Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France par MM. Ch. Nodier, J. Taylor et Alph. de Cailleux - Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France


Photos:

- Jimre (2018)

- Nano.M (2021)

Posté le 06-09-2020 18:17 par Jimre