Alencon

Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Drôme"

Alençon

Tour d'Alençon

Juché à 445 m d'altitude, le site castral d'Alençon comprenait un donjon construit au XIIe siècle et un village entouré d'une enceinte fortifiée du XIVe siècle. Hors les murs, le village possédait une église dédiée à saint Pierre, qui fut détruite lors des guerres de Religion, Alençon ayant embrassé la cause protestante. Les Bologne, descendants des Poitiers, occupent le lieu entre le XIVe et le XVIIe siècle. Au XVe siècle, la résidence seigneuriale a été probablement déplacée dans la plaine (ferme d'Alençon). Le village sera habité jusqu'au début du XXe siècle. La tour quadrangulaire de 13 mètres de haut, très soigneusement appareillée, a conservé la quasi-totalité de son élévation. Le rôle défensif du donjon est marqué par l'épaisseur des murs (1,80 m) et la présence de meurtrières.

L'austérité militaire est rompue par le traitement de l'étage noble (1er étage) éclairé par une baie géminée dont les arcs retombent sur une colonhette couronnée d'un chapiteau décoré de feuillage.

Un placard-déversoir rappelle la fonction domestique de ce premier étage, auquel on accédait par un escalier extérieur. Le rez-de-chaussée, réservé au stockage, était aveugle : on devait y accéder par une échelle à partir du premier étage.


Source fournie par Nano.M:
- Panneau situé sur le site

Posté le 18-11-2022 18:21 par Jimre

Alençon

Alençon, h. et chau, cne de la Roche-Saint-Secret.

- Alansonum, 1298 (Ann.d'Aiguebelle,I, 486).

- Capella de Alansone, XIVe siècle (Pouillé de Die).

- Capella de Alensone,  1449 (Pouillé hist.).

- Ecclesia Sancti Pétri – de Alansone, 1509 (visites épisc.). 

- Prioratus Alançonis, Beconœ et Blaconœ, 1516 (rôle de déc). 

- Allanson, 1576 (ibid.).

– Alançon, 1644 (visites épisc). 

- Alenson, 1657 (arch. de la Drôme, B 84).

Antérieurement à la fin du XVe siècle, Alençon était le chef-lieu d'une paroisse du diocèse de Die, dont l'église, dédiée à saint Pierre, fut alors convertie en un prieuré séculier dont le titulaire a été jusqu'en 1790 décimateur dans les paroisses de Bécone et de la Roche-Saint-Secret.


Alençon, chau ruiné, cne de la Roche-Saint-Secret.

- Dominus Alanzionis, 1324 (La Mure, Histoire des comtes de Forez, éd. Chantelauze, III, preuves, n° 95 ter). 

- Castrum Alansi 1332 (Gall. christ., XVI, 130). 

- Alanczonum,1330 (arch.dela Drôme, E 456). 

- Condominus de Alansone, 1355 (arch.mun. de Taulignan).

- Alanson, 1384 (Long, not. à Grignan).

- Alanco, 1388 (Choix de doc. a 10).

- Castrum de Alansonio, 1435 (Cart. de Die, 156). 

- La Bastie d'Alanson, XVIIe siècle (Inv. de la chambre des comptes).

Ancien fief des comtes de Valentinois, appartenant dès 1446 aux Bologne, qui s'éteignirent vers la fin du XVIIe siècle, chez les Berger, que remplacèrent peu de temps après les des Armands derniers seigneurs d'Alençon.


 Source:
Dictionnaire topographique du département de la Drôme par J. Brun-Durand trouvé sur Gallica.fr


Photos:
- Jimre (2015)
- Nano.M (2022)

Posté le 10-04-2021 11:39 par Jimre