Le Chanay

Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Savoie"

Le Chanay

Maison forte du Chanay

Situation

Après le hameau de Saint-Laurent, en direction de Saint-Jean-de-la-Porte, un chemin part à gauche dans une boucle.

Histoire et description

Vis-à-vis et un peu en-dessous de la tour du Chaffard, dont elle était séparée par une motte, s'élève le Chanay.

On a trouvé dans le sol d'un tumulus une épée de bronze de l'époque du Hallstatt (500 av. J.-C.). La tour, encore imposante, carrée, mesure 10 m x 10 m. sa muraille de base mesure 1,80 m d'épaisseur.

Elle semble dater de la fin du XIVe siècle et une maison moderne avec terrasse, regardant le Grésivaudan, y est accolée. Les premiers seigneurs connus sont parents des familles de Verdun et de Mouxy, les Poypon

On peut considérer que la branche du Chanay est issue d’Antoine de Poypon, vivant en 1396, mais le premier attesté est François de Poypon dit Néplaz, dit aussi de Croso en 1447, et de Chaneto en 1484, cohéritier de la maison forte de Puygros, marié à Mye de Belletruche. Lui succéderont Pierre dit Néplaz de Cheneto, François de Belletruche, dit de Poypon, seigneur du Chanay, mort avant 1546. On trouve après eux Raymond, seigneur du Chanay, qui testera en 1589 et André, seigneur du Chanay et de Putteville (à la Trinité) .

Le dernier connu est un petit-neveu de François de Belletruche: Raymond de Poypon, dit de Saint-Vial, en 1613, probablement apparenté aux Paernat de la Pallud, alors possesseurs de Verdun. C'est par le mariage de Marie Paernat de la Pallud que la maison semble être passée en 1697 à la famille de Basin. 

En 1730, le Chanay est cadastré au nom de Benoît Jérôme Devilly, noble, absent : le fief est indivis entre lui et la veuve de Marc de Charbonneau, née Barbe de Quintal, en 1738. A la fin du XIXe siècle, on y trouve le baron Francisque du Bourget, dont c'est la résidence d'été. Une partie du château a été réparée, le reste est toujours en ruines. En 1917, décède le baron Clément du Bourget.

Le Chanay est ensuite parvenu à M. Champenois, maire de Cognin, puis à M. Molin.



Sources fournies par Nano.M: 

- Châteaux et maisons fortes savoyards, Michèle Brocard - Elisabeth Sirot, Editions Horvath.

- Les châteaux de Savoie, Michèle Brocard, Cabédita,  Collection sites et Villages.


Photos:

- Jimre (2015)

Posté le 15-12-2021 11:10 par Jimre