Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Ardeche"

Tournon

Histoire

Tournon viendrait de  Turnos ou Taranis (dieu gaulois).

Tournon bâtit sa fortune sur le commerce de son vin qui était fort apprécié de l'empereur Charlemagne. Elle dépendit longtemps du Dauphiné, le berceau de la famille d’Albon, Vion, étant situé à proximité.

Au Moyen Âge, la population s'agglomère autour du château et donne naissance à un bourg castral.

Au XIe siècle, à cet emplacement était édifié un fief important autour du château des comtes de Tournon.

En 1211, Guigon de Tournon délivra aux habitants de la seigneurie une charte de franchises. Les droits de péage concédés aux tournonnais leur assuraient la moitié de leurs revenus.

Puis au XIVe et XVe s. les bâtiments furent construits sur le château primitif dont certaines grandes salles sur trois étages. En 1349, c'est au château que les envoyés du roi recevaient ceux du Dauphin, qui, traversaient le Rhône chaque jour de Tain, pour préparer le transfert du Dauphiné à la France.

Ses alliances précoces avec le royaume de France lui valurent d'entrer dans le cercle rapproché de la famille royale à la Renaissance.

En mars 1469, par ses lettres patentes, le roi Louis XI autorisa deux foires annuelles à Tournon, de sorte que la ville s'accroisse.

En 1489 y naquit le futur cardinal, archevêque de Lyon, François de Tournon, homme d'église et ministre de François Ier, mécène et humaniste, fondateur du collège, véritable Université de Tournon.

L'année 1536 fut marquée par deux événements : la fondation d'un collège qui fut élevé au titre d'université par une bulle papale et la mort du dauphin François, fils aîné de François Ier, âgé de 19 ans, sous les yeux de Pierre de Ronsard enfant qui avait été nommé page du dauphin.

"Six jours devant sa fin, je vins à son service,

Mon malheur me permit, qu'au lict, mort je le veisse,

Non comme un homme mort, mais comme un endormy

Ou comme un beau bouton qui se penche à demy…"

Le corps fut conservé dans l'église collégiale de Tournon jusqu'en 1547.

L ‘édifice eut à se défendre pendant les guerres de Religion et en 1574, le château reçut la visite d'Henri III escorté de cent bateaux.

La seigneurie appartint successivement par alliances aux Tournon, aux Lévy-Ventadour et aux Rohan-Soubise. Les barons de Tournon faisaient partie des douze formant les états du Vivarais.

Le premier pont suspendu d'Europe à câble fut construit en 1825 entre Tournon et Tain-l'Hermitage par Marc Seguin.

En 1938 , le château est classé Monument Historique.

En 1940, sur la rive droite du Rhône, l'arrêt des combats contre la Wehrmacht eut lieu au nord de Tournon, la rivière Doux marquant la limite entre les forces allemandes et l'armée française battue en retraite.

Anciennement la commune s'appelait Tournon avant d'être renommée Tournon-sur-Rhône le 17 mars 1988.


La demeure des Seigneurs de Tournon

Le château de Tournon est l'un des plus beaux châteaux de l'Ardèche. Son caractère massif, sa situation élevée lui confèrent une allure imposante.

Construit entre le XIVème et le XVIème siècle, son architecture témoigne de l'évolution de la société, entre la période médiévale et les prémices de la Renaissance.

Une fois franchie la lourde porte de bois cloutée, autrefois précédée d'une herse, on pénètre dans la cour d'honneur. C'est ici même que prend naissance l'histoire du château. L'immense mur austère sur la droite est le dernier témoignage du donjon médiéval, appelé par la suite château St-Just.

En face, le grand corps de logis témoigne de l'évolution architecturale du bâtiment : une plus grande légèreté et un souci de la décoration sont visibles. Les nombreux vitraux et les fenêtres à meneaux en sont un bel exemple.

Dans ce corps de logis vécut les seigneurs de Tournon. Un inventaire établi au XVIIème siècle, lorsque le dernier descendant s'éteignit, montre l'importance des biens que possédait cette famille. Une bibliothèque, riche de quelques 800 volumes, des centaines de tableaux, des médailles antiques, des statues de marbre et des bustes, des tapisseries et bien d'autres objets encore enrichissaient les salles du château.

Celui-ci fut dès cette époque transformé en prison. Les salles durent être aménagées, le château modifié et adapté. Dans les années 30, la prison est supprimée et le service des Monuments Historiques procède à une restauration du bâtiment. Certaines cartes postales ou photographies anciennes, des observations écrites notées lors de cette réhabilitation laissent deviner l'aménagement de la prison. C'est ainsi que l'on apprend la présence d'un immense préau muré, lieu de promenade des prisonniers sur la terrasse dominant le Rhône.



Les armoiries et la devise

Les armes de Tournon-sur-Rhône se blasonnent ainsi :

D'azur à trois tours d'argent ouvertes et maçonnées de sable.

Devise : Turris fortissima qui signifie « "La tour la plus forte » en latin.



Sources 

- Wikipedia

- medarus.org

- Ville de Tournon


Posté le 15-05-2012 21:33 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.